Chauffeur Routier Travailleur handicapé

03 mars 2008

Travailleur handicapé

Salut à toutes et à tous,

J'ai 55 ans et suite à un accident de travail en 2001, je suis travailleur handicapé à 80%.

Par obligation, j'ai dû reprendre mon travail de chauffeur routier international à mi-temps thérapeutique, 1 semaine sur 2, depuis le mois de Janvier 2007.

Mon but étant mon congé de fin d'activité que je devais bénéficier à partir du 1er mars 2008, car je réunis les conditions pour y prétendre, à savoir: Avoir 55 ans, être actif dans ce métier à ce moment et avoir minimum 25 ans de route dans des entreprises de transports publics de marchandises. Malheureusement pour moi, je me bats aujourd'hui pour avoir ce CFA, car un de mes ex-employeurs ne m'avait pas déclaré dans la bonne catégorie sur mes fiches de salaire et il me manquerait donc des années et je devrais encore travailler jusqu'en 2009. Aujourd'hui, je n'en peux plus, c'est devenu une torture et une galère impossible à vivre. Je suis en dépression ... rien ne va plus.

J'ai subi 3 opérations, 1 infection nosocomiale qui a failli mal se passer puisque j'ai été à 2 doigts de la mort pendent 10 jours. J'étais pratiquement paralysé pendant près de 2 ans et 6 ans sous morphine. J'ai des problèmes de coeur (extrasystole), je suis diabétique, je fais des dépressions, je suis sous cachets tous incompatibles avec la conduite. Je marche très mal avec une canne. J'ai des plaques et des vis dans le bas du dos (artrodèse).

Et malgré tout cela et contre l'avis de tous les toubib, je suis obligé et je conduis un semi-remorque 40 tonnes en transports publics zones longues. Je transporte de tout, du papier en passant par les conserves et même les produits dangereux sous ADR.

JE SUIS UN VERITABLE DANGER SUR LA ROUTE, ne sachant plus comment m'asseoir par moment. J'ai également quelques malaises et gros coups de blues.

Cette obligation de travailler de la sorte fait suite aux menaces de la CPAM de me consolidé et de me payer une rente d'accident de travail, qui ne dépasserait pas 40%. Les 50 premier % étant payés de moitié, il ne me resterait en salaire que 20%.

Je suis aujourd'hui dans une situation, où soit mon congé de fin d'activité est pris en compte, et tout se passe pour le mieux et je suis en préretraite jusqu'à l'âge de la retraite avec rémunération de 75% du brut actuel. Soit cela se passe mal et l'on m'oblige encore à exercer ce travail jusqu'en 2009 avec tous les risques que cela comporte, ou je dois m'arrêter définitivement, auquel cas ce sera la misère jusqu'à la fin de ma vie.

Mais j'en dirais plus à ceux qui seront intéressés

Salut et au plaisir de vous lire.

Gérard

Posté par gegeetconni à 05:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]